SYMPTÔME DU PARANORMAL CHEZ SOI

jardin1.jpgjardin1.jpgMANIFESTATIONS PARANORMALES CHEZ SOI ?

Beaucoup d’entre nous ont vu et sûrement apprécié les films culte « Poltergeist » (1982) et plus près de nous « American Haunting » (2005). Tout en contemplant ces images on ne peut plus troublantes, nous nous sommes surpris à exprimer un sentiment ambivalent de peur de curiosité mêlées. Et si cela nous arrivait un jour ? Tout n’est peut être pas si simple, les manifestations d’une telle intensité restant en effet rarissimes, ce qui n’est pas une si mauvaise chose en soi. Connaissons-nous vraiment notre capacité de réaction face à des phénomènes aussi violents ? Un gouffre sépare en effet nos envies de notre pouvoir d’assimilation d’un évènement troublant, pour ne pas dire plus.

 Pour autant ce n’est pas parce que des évènements d’une telle ampleur que ceux décrits dans ces deux films restent très confidentiels qu’ils n’existent pas. Ils existent, c’est une certitude. Mais ceux auxquels nous pouvons être confrontés revêtent souvent une forme plus subtile, moins spectaculaire.

 QU’EST QU’UNE « ENTITE ? »

Toute réflexion commence ici. Il est fortement conseillé de bien analyser une situation pour la comprendre et la maitriser. Commençons donc par  comprendre ce qu’est ou ce que pourrait être une entité. Trois hypothèses méritent principalement qu’on s’y attarde dans le sens où les phénomènes peuvent se manifester pour des raisons très différentes les unes des autres

Une âme désincarnée, qui parfois, ignore qu’elle n’est plus de ce monde.

Un champ d’énergie électromagnétique résiduel et stagnant beaucoup moins ordonné, plus anarchique

Une sorte d’empreinte laissée il y a plus ou moins longtemps dans un lieu, un peu à la manière d’une photographie.

Selon le cas auquel on se retrouve confronté, trois situations très différentes en résultent

Manifestation destinée à susciter l’attention des occupants.

Manifestation se produisant à intervalles réguliers et souvent selon le même ordre chronologique sans intention avérée « d’établir un contact ».

Ensemble de phénomènes quelquefois spectaculaires mais sans réel fil conducteur.

OU ET COMMENT ?

Contrairement à ce qui s’apparente davantage à des croyances populaires qu’à une réalité scientifique, les manifestations paranormales peuvent se produire tout autant dans une maison ancienne que dans une maison moderne et récente. On ne peut donc que conseiller aux acheteurs potentiels de se montrer très prudents avant l’achat d’un bien immobilier et de s’intéresser à l’histoire des lieux. Cette pratique, qui reste encore assez inhabituelle en France, est passée dans les mœurs depuis très longtemps en Allemagne, où les études géologiques et géomagnétiques sont obligatoires avant de faire construire un pavillon. Même si cela se rapporte plus à la science qu’au domaine du paranormal, il faut par exemple savoir qu’une source ou un cours d’eau souterrain peuvent gravement nuire à la santé des occupants. Si des perturbations paranormales survenaient, cela ne ferait que les amplifier. Une fois encore, faites confiance à vos ressentis, à vos impressions, positives ou négatives.

MANIFESTATIONS PARANORMALES : COMMENT LES DECELER

Il n’existe pas de « maison viscéralement maléfique », alors oublions un instant Rose Red et sa cohorte d’entités démoniaques. Nous parlerons plutôt de maison déséquilibrée. Le passé et le présent étant liés – ce que confirme la théorie sur la relativité d’Albert Einstein s’agissant de la relativité dans le temps -  un passé lourd ayant laissé une empreinte fera très mauvais ménage avec une ambiance familiale tendue. Il faut néanmoins préciser que les manifestations peuvent se déclencher en l’absence de cette seconde caractéristique. Mais lorsqu’elle est présente, elle joue immanquablement le rôle d’amplificateur.

Celle ou celui qui a visité le site d’Oradour sur Glane a pu mesurer à quel point des évènements dramatiques peuvent laisser une empreinte presque palpable tout autour de soi. Pourtant, depuis le 10 juin 1944, la paix est revenue, les victimes sont mortes depuis bien longtemps maintenant. Il n’empêche pas moins que la plupart des visiteurs ressentent un intense malaise, parfois même une tristesse incontrôlable.

En observant attentivement ce qui se passe autour de soi, on peut assez facilement détecter certains signes, qui une fois l’hypothèse rationnelle écartée, peuvent laisser conclure à une manifestation paranormale. Ce sont notamment :

Des baisses d’intensité électrique subites, régulières, une consommation anormale d’ampoules électriques

Une sensation de froid très nette en passant d’une pièce à l’autre, ce malgré une température uniforme des radiateurs.

Des courants d’air traversant la pièce alors que toutes les fenêtres sont fermées.

Des bruits (frottements, grattements, pas) sans explication rationnelle.

Des objets qui tombent sans raison.

Des objets déplacés.

Des crises d’angoisse sans motif apparent, maux de ventre, maux de tête.

Lorsque tous ces phénomènes surviennent simultanément, plus aucun doute n’est permis : la maison souffre d’un déséquilibre important, certains diront qu’elle est hantée. Reste à savoir par qui et pourquoi. Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle et totalement efficace. Si l’on accepte l’existence de ce que l’on appelle des « entités », absolument rien n’indique qu’elles agissent pour nuire et même qu’elles aient conscience que l’habitation est occupée par des êtres de chair.

QUE FAIRE ?

En premier lieu, ne pas perdre pied est le meilleur des conseils. Ne mentez pas à vos enfants, car ils ont des facultés extrasensorielles que nous perdons souvent en grandissant. Expliquez leur qu’ils ne sont pas victimes d’hallucinations, que vous avez, vous aussi, entendu ou vu. Expliquez-leur surtout que tout cela n’est pas dangereux, qu’ils ne risquent rien.

Certains spécialistes des phénomènes paranormaux conseillent de faire brûler de la sauge dans chaque pièce. Ce végétal a en effet des pouvoirs apaisants reconnus depuis très longtemps. Pour parfaire l’analyse et se livrer à un état des lieux aussi complet que possible, le recours à un médium peut se révéler précieux. Là encore, méfions nous des charlatans, prenons le temps de choisir un praticien sérieux et reconnu. L’intervention du médium, sans pour autant éradiquer les phénomènes (car ce n’est pas son rôle) permettra souvent d’en savoir un plus sur « l’infection », peut être sur ses origines.

L’analyse des phénomènes dont souffre son home peut être utilement complétée par une prise de vues de chaque pièce, de jour puis de nuit, sous tous les angles. Un dictaphone que l’on promène de pièce en pièce peut également être très utile.

CE QU’IL FAUT EVITER

En tout premier lieu, ne pas se laisser tenter par le « Oui-Ja », pratique connue mais pourtant hautement risquée. Parfois, cela fonctionne, mais parfois surtout, cela fonctionne trop bien. Le risque principal est d’apporter des déséquilibres supplémentaires. Même si le « Oui Ja » a ses adeptes, il convient de mettre en garde sur sa pratique qui demeure assez risquée et qui peut avoir pour effet d’augmenter les manifestations bien plus que de les annihiler.

Un prêtre exorciste est quelquefois appelé par des familles réellement désemparées, parfois avec des résultats satisfaisants. Toutefois, il est fortement conseillé d’être croyant, voire même pratiquant. Cette évidence est souvent mise de côté, or la croyance est le fondement incontournable du principe de l’exorcisme. Du reste, le recours à l’exorcisme doit être considéré comme solution « de la dernière chance», c'est-à-dire lorsque les manifestations sont violentes, permanentes, traumatisantes.

PRENDRE SOIN DE SON INTERIEUR

Bien souvent, le remède est beaucoup plus simple et accessible qu’on ne pourrait le penser. En tout premier lieu, ne perdez jamais vue que l’harmonie de votre intérieur est très importante, voire prépondérante. Un intérieur équilibré aura pour effet de minorer considérablement les manifestations voire d’y mettre fin. Evitez de placer tous vos meubles parallèlement  aux murs, cassez les angles trop droits. N’encombrez pas votre intérieur d’une multitude d’objets ou de bibelots, épurez-là, permettez à votre maison de « respirer ». L’équilibre spirituel répond par ailleurs au triple principe de l’eau, de la terre (le sol) et du feu. La solution idéale pour la pièce de vie est d’y ajouter un aquarium (pas obligatoirement de grande capacité), quelques bougies en soirée, un peu d’encens parfumé. Le premier effet est d’apaiser les occupants de la maison : souvenons que plus les occupants sont sereins, plus l’harmonie est palpable et moins les phénomènes ont une emprise ou un effet néfaste. Si l’on veut qu’autour de soi l’équilibre règne, il faut commencer par s’équilibrer soi même.

On ne le répètera jamais assez, la puissance de l’esprit humain est capable de dégager des courants d’énergie très puissants, mais difficilement quantifiables car invisibles. Or, cette énergie peut être positive tout comme elle peut être négative. Enfin, ne vous séparez jamais de votre côté scientifique : il ne s’agit pas de croire à tout prix, mais de considérer avant tout les hypothèses rationnelles. Lorsqu’elles sont écartées une à une, nous pouvons alors envisager une réponse moins « cartésienne ».

Dernier conseil enfin : partant du principe que dans plusieurs têtes, on trouve plus de réponses que dans une seule, n’hésitez pas à parler autour de vous de ce qui vous perturbe. Choisissez vos interlocuteurs, en priorité ceux qui n’excluent pas l’existence de mondes invisibles. Enfin, n’oubliez pas qu’en règle générale, les manifestations paranormales sont souvent déstabilisantes, mais très rarement dangereuses.


*source: lesportesdutemps.net

PARANORMAL

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.